vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzSanté-ScienceCHU de Béni Messous : Ouverture d’une unité utilisant la «sédation consciente»

CHU de Béni Messous : Ouverture d’une unité utilisant la «sédation consciente»

Une unité de chirurgie dentaire a été ouverte au niveau du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Issaad-Hassani de Béni Messous, pour la prise en charge des personnes aux besoins spécifiques, à travers l’utilisation de la technique de « sédation consciente ».

La nouvelle technique de « sédation consciente » est une méthode simple, facile et peu coûteuse ne nécessitant pas une formation de longue durée pour les spécialistes en réanimation et en chirurgie dentaire, a expliqué le professeur Rachid Lattafi, Chef de service de pathologie et chirurgie buccale au CHU de Béni Messous, auteur de l’initiative, avec le concours du staff médical spécialisé.

L’unité qui a ouvert ses portes aux patients en février dernier accueille actuellement 3 personnes aux besoins spécifiques chaque lundi et mercredi, un chiffre appelé à augmenter compte tenu du nombre important des personnes concernées, a-t-il indiqué.

« L’idée de lancer ce service vient pour alléger la charge sur les familles ayant des membres souffrant de maladies handicapantes, comme la trisomie 21, l’autisme et certaines maladies rares, ou de l’handicap neuro-moteur, souvent difficiles à prendre en charge en termes de soins ou de chirurgie dentaires, au regard des troubles psychologiques et physiques dont ils souffrent », a-t-il affirmé.

À LIRE AUSSI
La nouvelle de l’hospitalisation de l’humoriste Mohamed Fellag en France affole la toile

Vu les troubles multiples que présente cette catégorie, « il lui est difficile de prendre soins de ses dents, ce qui la rend sujette à des ulcérations et inflammations buccales et des carries », a souligné le spécialiste, précisant que « la situation est souvent critique lorsque le patient se présente aux soins ».

Les personnes aux besoins spécifiques bénéficieront d’une prise en charge en chirurgie et soins dentaires, grâce à la technique de sédation consciente, une méthode thérapeutique utilisée pour aider les patients à se détendre pendant les soins dentaires, en leur faisant écouter de la musique et inhaler un gaz sédatif, a-t-il soutenu.

Ainsi, la consultation devient chose aisée pour le chirurgien-dentiste qui procède aux soins après anesthésie locale, a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSI
L’OMS exhorte Israël à renoncer à une attaque contre Rafah « au nom de l’humanité »

Dans le même contexte, le spécialiste a souligné qu’il était souvent difficile pour les chirurgiens dentistes du secteur privé de prendre en charge les personnes aux besoins spécifiques, alors que certains établissements hospitaliers publics (en nombre limité) peuvent prendre cette catégorie, mais à travers une anesthésie générale.

De leur côté, les Professeurs Nassim Ait Mouffok du service de pathologie et chirurgie buccale et Ourrad Dehbia du service des urgences médico-chirurgicales ont affirmé que ce nouveau service avait été lancé grâce à la collaboration et la détermination d’une équipe médicale dans ces deux spécialités au CHU de Béni Messous, exprimant leur souhait de le voir se généraliser à travers l’ensemble du territoire national en vue de garantir une meilleure prise en charge aux personnes aux besoins spécifiques.

À LIRE AUSSI
Changement climatique : la planète au «bord du gouffre», selon l’ONU

Les familles ayant accompagné leurs enfants pour des soins dans cette nouvelle unité ont exprimé leur satisfaction quant à la présence d’une équipe médicale spécialisée prenant en charge leurs enfants sans frais supplémentaires.

À LIRE AUSSI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires