vendredi, 14 juin 2024
DiasporadzActualitéFrance : des dattes importées d’Israël vendues sous l’étiquette "Algérie"

France : des dattes importées d’Israël vendues sous l’étiquette « Algérie »

Des produits importés d’Israël, à l’instar des dattes, sont commercialisés frauduleusement en France sous l’étiquette « Algérie », ont révélé cette semaine certains sites d’information.

Avis aux inspecteurs de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) : des enseignes de la grande distribution en France retirent les étiquettes indiquant « Israël » des emballages des dattes et les remplacent par celles indiquant une origine « Algérie ».

Les clients sont ainsi induits en erreur sur l’origine du produit. Ce qui constitue un délit de pratique commerciale trompeuse punissable d’un emprisonnement de deux ans et d’une amende de 300 000 euros.

C’est le cas des dattes Mejdoul produites en Israël vendues, à Carrefour City de Evry en France, comme étant originaire d’Algérie. Alors que cette variété de datte n’y est que trop peu cultivée et encore mois exportées dans l’Hexagone.

À lire aussi
Massacre lors d’une distribution d’aide à Gaza : la France dénonce «  des tirs israéliens injustifiables »

Comme on peut le constater sur la photo publiée par le site Europalestine, les employés du Carrefour ont même oublié de retirer le petit logo de la marque Shlomo au centre de la cagette.

France : des dattes importées d’Israël vendues sous l’étiquette «Algérie»
Les employés du Carrefour ont même oublié de retirer le petit logo de la marque Shlomo au centre de la cagette. Photo DR

« Voici un exemple flagrant de tromperie volontaire et grossière sur les dattes Medjoul exportées par Israël et cultivées sur des terres palestiniennes », lit-on sur le site d’Europalestine.

Il faut noter que les dates sont particulièrement prisées pendant le mois de ramadan par la communauté française de confession musulmane.

Cette communauté, affectée par les massacres perpétrés à Gaza par l’armée israélienne, est plus encline à boycotter les produits de la colonisation israélienne. Ce qui expliquerait qu’on lui dissimule l’origine des produits commercialisés.

Samira B. B.

À LIRE AUSSI

1 COMMENTAIRE

  1. Les Algériens de France qui ont toujours le lien du sol … du Bled ainsi que leurs enfants itinérants savent faire la différence avec les dattes de Biskra et Tolga qui ont une couleur plus chaude et un goût qu’on ne peut oublier. Quant aux autres générations, je ne puis garantir qu’elles reconnaissent le produit Algérie et qu’elles ne se fassent pas arnaquer dans les grandes surfaces.fr. En Algérie, il faut reconnaître que les fameuses dattes du Bled (Deglet nour) sont devenues très chères (Prix d’achat) à consommer surtout les mois de Ramadhan. La traçabilité des statistiques réelles d’exportation des dattes vers l’étranger (Sous réserve d’autres produits de subsistance comme la pomme de terre) à la limite de la non autosuffisance locale est sujette à caution depuis plusieurs années et les …deux ministères concernés à Alger (Commerce/Exportation et Agriculture) qui ont du pain sur la planche ces jours-ci. L’incidence de la hausse des prix des produits souvent sujets à pénurie saisonnière parce que trop exportés pour d’hypothétiques rentrées en devises alors que celles des hydrocarbures suffisent à prendre en charge, et de loin, les besoins primaires des citoyens en Algérie ! L’exportation et sa balance ont leurs règles et leurs experts devraient être sollicités ! D’où l’absence d’une traçabilité suspecte en amont de nos produits agricoles (dattes en particulier), ainsi que leur vulnérabilité et manipulation des sources/labels/marques/certifications à la limite de l’escroquerie dans les marchés de gros (Rungis) et les grandes et petites surfaces cascher et halal à Paname!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires