dimanche, 23 juin 2024
DiasporadzSociétéSix personnes sous mandat de dépôt dans l’affaire de l’homme séquestré pendant 26 ans à Djelfa

Six personnes sous mandat de dépôt dans l’affaire de l’homme séquestré pendant 26 ans à Djelfa

Le juge d’instruction près le tribunal de Djelfa a ordonné, jeudi 16 mai, le placement sous mandat de dépôt six personnes, dont l’accusé principal, et deux autres sous contrôle judiciaire dans l’affaire de l’homme kidnappé et séquestré à Djelfa pendant 26 ans.

L’accusé principal dans l’affaire de l’homme séquestré à Djelfa pendant 26 ans, B. A., l’auteur de la séquestration, a été mis sous mandat de dépôt et inculpé pour les crimes « d’enlèvement d’une personne », « de leurre d’une personne », de « détention d’une personne sans ordre des autorités compétentes et en dehors des cas autorisés par la loi » », et de traite des êtres humains avec la circonstance de la « vulnérabilité de la victime ».

Les mis en cause sont poursuivis conformément à la loi n°2000 du 30 décembre 2020 relative à la prévention et à la lutte contre les crimes d’enlèvement et la loi n° 23-04 du 07 mai 2023 relative à la prévention et à la lutte contre la traite des êtres humains, ainsi que la loi n° 23-04 du 07 mai 2023 relative à la prévention et à la lutte contre la traite des êtres humains, note le communiqué du parquet publié jeudi 16 mai.

À LIRE AUSSI
Noyade des enfants aux Sablettes : 13 personnes poursuivies en justice

Après avoir interrogé les prévenus, le juge d’instruction a ordonné le placement en détention provisoire des prévenus B. A., B. S., B. H., B. M., B. J. et B. W. et le placement sous contrôle judiciaire des prévenus B. H. et Y. L. pour « non dénonciation aux autorités compétentes ».

« Conformément aux dispositions de l’article 11 du code de procédure pénale et suite au communiqué de presse publié le 14 mai 2024 concernant l’affaire de la découverte de B. A., disparue depuis près de 30 ans, le procureur de la République près le conseil judiciaire de Djelfa informe l’opinion publique qu’en date du 16 mai 2024, les parties concernés par l’affaire ont été présentées devant le procureur de la République près le tribunal d’El Idrissia et a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire à l’encontre de huit personnes », lit-on dans le communiqué.

Samira B. B.

À LIRE AUSSI

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LES + LUS

Derniers Commentaires